L’adhésion de l’Iran aux BRICS: Une plateforme pour la coopération scientifique et le partage des connaissances en dépit des sanctions

« Nous commençons à organiser la coopération et la collaboration de toutes les universités du réseau des BRICS », a déclaré à Sputnik Afrique le directeur de la coopération scientifique internationale à l’université iranienne Shahid Beheshti.

« Nous avons de nombreux projets pour nous engager tout d’abord dans les activités directes des BRICS », a expliqué le Dr. Behrouz Abtahi en marge du Forum académique des BRICS, qui se tient à Moscou du 22 au 24 mai.

« L’Iran fait désormais partie des 10% des pays les plus progressistes en matière de science et de technologie, et nous avons beaucoup d’universités techniques qui travaillent sur de nombreuses technologies de haut niveau », a-t-il souligné.

🔬Et d’exprimer la conviction que son pays peut partager ses expériences dans des domaines scientifiques.

❓ Et les sanctions occidentales, n’empêcheront-elles pas ces projets?

💬 « Nous y sommes confrontés depuis 44 ans et nous nous sommes adaptés à cette situation », a fait valoir l’universitaire. Et la participation active dans les BRICS facilitera l’expansion de la coopération scientifique de Téhéran avec les nations amies et les partenaires régionaux, estime-t-il.

Abonnez-vous @sputnik_afrique

Partager cet article